Chromique #65

Les concours de circonstance

Marcel boit.

Je me rappellerai précisément tout ce que j’ai oublié dans cette vie.

L’art est superbe. Ses musées ont des esprits en conserve.

Je suis descendu du grand camion à quatre pattes, c’était bien.

Dieu pense-t-il en anglais ?

Du bout de la langue s’immisce la manipulation.

Je suis passé à côté de mots exceptionnels, j’ai rien senti.

Étrange espadon, une image de Yann Febvre pour une de ses chroniques pour Magazine Aléatoire.

Cerveau rime avec passoire.

Je me demande lequel de mes deux pieds commence à marcher le matin.

Le pouvoir, vous le prendrez comment ? Bleu, saignant ou à point ?

J’adore les concours de circonstance, surtout quand je remporte le premier prix.

Sacré mauvais caractère ce journal du matin… Zut.

Dis, parfois, tu te sens pas à moitié vide un jour, et à moitié plein le lendemain ?

À ce que l’on dit, on l’aime, le dilemme.

Et plus encore…
L’intérêt des lieux communs. Yann Febvre

L’intérêt des lieux communs. Yann Febvre

De la fuite dans les idées. Yann Febvre

De la fuite dans les idées. Yann Febvre

Mon rail (en tant que toyen). Boris Billier

Mon rail (en tant que toyen). Boris Billier

Souvent toujours. Yann Febvre

Souvent toujours. Yann Febvre

Le prénom de la mouche. Yann Febvre

Le prénom de la mouche. Yann Febvre

Comme on devient. Yann Febvre

Comme on devient. Yann Febvre

Chaque chose. Yann Febvre

Chaque chose. Yann Febvre

En plus de la marche arrière. Yann Febvre

En plus de la marche arrière. Yann Febvre