Chromique #27

Le prénom de la mouche

Deux pieds devant l’autre.

N’oublie pas de ne pas savoir, entre parfois et souvent.

Trouvé, ton latin. Poubelle.

À trop courir après l’essentiel, tu passes à côté de l’indispensable.

Tout est histoire de récit.

J’étais tout chose, et puis tout machin, en fin.

Tu connais enfin le prénom de la mouche qui t’a piqué.

Attention prudence ! Les garants du bon goût sont déjà parmi nous !

Ce journal ne tient même pas debout… Zut.

Comment tu t'appelles ? Une image de Yann Febvre pour une de ses chroniques pour Magazine Aléatoire.

T’étais pas sacrément crétin dans une autre vie non ? T’as des restes.

Un complot ? Mais pourquoi on m’a rien dit ?

À l’hippodrome, qu’est-ce que j’ai pas fait.

Économie de myopes.

Je m’embrasais, c’était bien.

Tu cherches la lumière ? Juste là, à ta droite, et gauche, centre, gauche, gauche, droite, gauche.

Je, murmuré à l’oreille. Entendu, pas tout compris.

Encore un air de conflit arrimé non ?

Balaise un jour, malaise toujours.

Et puis…

Les concours de circonstance. Yann Febvre

Les concours de circonstance. Yann Febvre

Souvent toujours. Yann Febvre

Souvent toujours. Yann Febvre

En que sorte. Boris Billier

En que sorte. Boris Billier

Comme on devient. Yann Febvre

Comme on devient. Yann Febvre

L’intérêt des lieux communs. Yann Febvre

L’intérêt des lieux communs. Yann Febvre

Portant que de savoir. Boris Billier

Portant que de savoir. Boris Billier

Nos idées. Boris Billier

Nos idées. Boris Billier

Chaque chose. Yann Febvre

Chaque chose. Yann Febvre