Chromique #883

En plus de la marche arrière

Pourquoi Dieu n’aime-t-il pas la photographie ?

C’est fou comme j’ai grandi en quelques années.

Irak à l’envers, c’est kari.

J’ai mis toutes mes plantes grasses au régime.

Je n’ai toujours pas réussi à couper des tranches fines sur les bords et épaisses sur les côtés… encore un plat raté.

Politiquement parlant, j’ai la langue qui se noue.

Doux ronron du crétinisme.

Une drôle de construction toute décomposée, une image de Yann Febvre pour une de ses chroniques pour Magazine Aléatoire.

J’ai rêvé de moi cette nuit.

Tellement j’ai glissé jusqu’au jour d’après !

En plus de la marche arrière, l’histoire a la direction assistée.

Peut-on mourir sans rire ?

Le journal de la veille a encore déteint sur mon lendemain… Zut.

Quand on touche le fond, c’est juste qu’on a le bras trop long.

J’ai bu quelques vers, gobé deux trois couleuvres, joyeusement.

Et plus encore…

Deux trois airs de rien. Yann Febvre

Deux trois airs de rien. Yann Febvre

Même déplié. Yann Febvre

Même déplié. Yann Febvre

Mon rail (en tant que toyen). Boris Billier

Mon rail (en tant que toyen). Boris Billier

En que sorte. Boris Billier

En que sorte. Boris Billier

De la fuite dans les idées. Yann Febvre

De la fuite dans les idées. Yann Febvre

Nos idées. Boris Billier

Nos idées. Boris Billier

Une tique beaucoup plus choc. Boris Billier

Une tique beaucoup plus choc. Boris Billier

Portant que de savoir. Boris Billier

Portant que de savoir. Boris Billier