En petite série

Aujourd’hui j’ai avalé un ange

Soleil. De midi, de plomb.

La moto est chinoise, le chemin est rouge. Foncé.

Celui qui est devant moi tient une machette et le guidon, celui qui est derrière moi invoque les esprits. C’est toi. J’avale l’air chaud. Ça chante, ça rit, ça zigzague : jamais route ne fût si joyeuse !

Stop.

Ça marche en silence maintenant, sur le rouge, jusqu’au manguier.

Puis, sous le manguier, ça se déchausse : les ancêtres préfèrent les pieds nus.

Ça attend les prophéties, ça boit du gin, ça rit.

Ça vibre.

Une graine brune et plumeuse, virevolte, portée par le vent : tu la cueilles dans le bleu du ciel et me l’offres : « Ceci est un ange ».

Pour être sûre de ne jamais le perdre, je l’ai avalé.

Une paire de claquettes sur un sol boueux, une image de Corinne Deniel pour une de ses série autour de la narration, pour Magazine Aléatoire.

Dans mon crâne flotte une matière gorgée de troubles, de traces en tous genres. Flux et reflux. Mon cerveau est une éponge. Quand c’est trop plein, ça menace. Ça excède. Faut tordre la substance et laisser couler. Tout. Comme ça vient. Libérer les images, les mots.
Quand c’est là, dans le jour, faut ouvrir les yeux. Faire un état des lieux. Se mettre au boulot. Malaxer, trier, assembler, aligner, raconter… Plus tard, partager. Corinne Deniel.

En savoir plus : www.corinnedeniel-photos.com

Lire aussi : Mafio — Sous la fleur du plafond — Mon cœur a envie d’une mangue

Texte et image : Corinne Deniel.
Non daté