Hallucinations

Vénus des fuites d’eau

L’apparence ouvrière du matin, à 4, à 6 ou à 7 millimètres de l’été.

Le sommeil de la reine d’amour dure encore de 12 à 13 millimètres sous les bosquets. L’aube, de longueur, s’évapore du Général. L’odeur de couleur, noire là-bas, peut également être un immense chantier noir et rouge vers le soleil. À 6 pattes des Hespérides, un cycle de bras de vie que les essaims de charpentiers font apparaître au printemps. Déjà s’agitent les colonies de fourmis dans leur désert de mousse. Tranquilles, les lambris précieux où les charpentières peuvent vivre 3 à 6 ans.

Richesse des mœurs de la ville, rira l’habitat de bois humide ou sec, sous de faux cieux. Ah, elle préfère le bois humide. Par exemple ces ouvriers charmants, le bois humidifié par Babylone, Vénus des fuites d’eau. Intérieur, un peu. Les amants creusent des galeries dont l’âme est en couronne, lisse dans le bois.

Extérieur ô la reine ! Des bergers peuvent parfois évider des troncs d’arbre de visibilité. Ils recherchent généralement. Leur nourriture est de nuit mais également d’eau-de-vie. Durant la journée de leur force, le début du printemps attend l’été. Les signes aux branches claires incluent des sciures maladives et des chansons de bois humide. Spirituels, les bruits voltigent, incongrus. Et parmi les groseilles des murs, le régime de nos veines s’enchevêtrent en miellat. Le ciel comme un ange est leur première source de nourriture. L’azur communie. Elle, si un rayon me blesse, se nourrit de sécrétions. Et je succomberai aux plantes. Jus de fruits qui patientent, restes d’insectes qui s’ennuient. C’est trop simple. Pas de bois dans les maisons de mes peines. Attirée par les substances de l’été, dramatique. Et je sucre de fortune les matières grasses, les graisses et les viandes. Avec les humains, en cas de contact, elles fuient, je meurs. Elles ne piquent pas mais c’est drôle, à peu près par le monde.

Un tramway des années 1800.

D’après La Fourmi charpentière et le poète Arthur Rimbaud.
Texte : Paolo Golfino – Image : Mt. Lowe Railway, California, 1893.
02/2022