Tendre ampoule électrique

Ce que le soleil peut #2

Et lentement l’amoureuse
Distribua ses dons :
Ici son bouquet d’extases
Et de souffles vainqueurs,
Là son antique sagesse
Et ses rumeurs d’ailes fauves.

Dans le sillage des cieux… Un cyanotype de Jean-Luc Aribaud pour sa série « Ce que le soleil peut », dans Magazine Aléatoire.

Prenez et jouissez en tous
Dans le tumulte des ans 
Cousus sur vos épaules frêles.
Prenez et mourez-en tous
Dans le vagissement des chairs
Qu’oblige la pointe vive du présent.
Et lentement l’amoureuse
Referma la porte lourde du tombeau,
Une pierre noire sur les yeux,
Une pierre blanche sur la bouche,
Et dans le sommeil des sexes 
Enroulés sur eux-mêmes
La tige du sureau tendue
Jusqu’à la clôture des temps.
Et puis son encre précieuse,
Son noir inépuisable,
Comme une semence de ténèbres
Dans le sillage des cieux.

Jean-Luc Aribaud. Vivant. Miette dans la mandibule, ses deux ailes de papillon ont fondu sur l’expérience du réel absolu avant de surprendre l’énergie du hasard. D’altérités en passages, de chimères en réceptacles, de comètes en vérités, il consentit à la poésie en me soufflant : retourne-toi il n’y a rien.

Poème extrait de Là où la parole se tient posée, éditions Abordo. Cyanotype réalisé sur l’ouvrage de botanique de H. Coupin, 1920.

En savoir plus : @jeanlucaribaud

Lire aussi : Ce que le soleil peut #3Ce que le soleil peut #1Je vois #4Je vois #3 — Je vois #2 — Je vois #1

Texte et image : Jean-Luc Aribaud.
12/2023

D’autres mots…

Aux Modernes. Leconte de Lisle

Aux Modernes. Leconte de Lisle

Chut chut. Rolino Gaspari

Chut chut. Rolino Gaspari

Samedi 9. Bernard Teulon-Nouailles

Samedi 9. Bernard Teulon-Nouailles

Faisons ça. Pat Mills

Faisons ça. Pat Mills

Danidi 1. Bernard Teulon-Nouailles

Danidi 1. Bernard Teulon-Nouailles

Garde-meuble. Bruno Guittard

Garde-meuble. Bruno Guittard

Mercredi 30. Bernard Teulon-Nouailles

Mercredi 30. Bernard Teulon-Nouailles

Lundi 16. Bernard Teulon-Nouailles

Lundi 16. Bernard Teulon-Nouailles